#EnMarcheBE

Clarifier une étiquette de girouette en une simple vision "à dogme minimum"

J'aime la chose politique. J'aime le débat d'idées. J'aime l'idée de pouvoir mettre ses capacités au service non seulement de son bien-être personnel, mais aussi du bien commun tout en faisant preuve de bon sens.


Régis Warmont - Comité exécutif (Organisation et Valeurs) Ingénieur en technologies de l'information et management, électron libre en politique depuis 1996, toujours ouvert au débat mais psychorigide sur certains principes Lundi, 16 Octobre 2017
Partager

Il y a longtemps, j’ai eu l’occasion de toucher à plusieurs partis politiques traditionnels de l’intérieur. Après une expérience dans les mouvements étudiants, j'ai en effet tenté de participer au MR, au  CdH et à Ecolo mais à chaque fois, je me suis heurté aux murs des dogmes. 
Avoir une fibre sociale au MR était souvent plus facile à porter à l'extérieur qu'à l'intérieur, où l'élitisme égoïste restait fort présent. Avoir une fibre laïque dans un cdH qui n’avait pas vraiment renié ses fondements religieux était bloquant quoi qu'ils en disent. Vouloir creuser toutes les pistes pour trouver des solutions pragmatiques (comme le nucléaire sécurisé) ou vouloir parler “mérite” chez Ecolo était quasi peine perdue.

Dans une optique de faire de la politique "traditionnelle", j'ai également le handicap de ne pas être quelqu’un d’assez consensuel que pour pouvoir jouer un rôle dans une pièce où il faut souvent avaler des couleuvres pour plaire au plus grand nombre ou suivre une idée dominante. 
Vu de l'extérieur, ce manque de consensualité peut avoir donné le moi l'image d'un "sérial démissionnaire".  En effet, à chaque fois que pour continuer dans un mouvement, il fallait accepter des compromissions à l'opposé de mes valeurs, j'ai préféré jeter l'éponge (personnellement ou en équipe).  Certaines valeurs (respect, justice, éthique, équité, etc.) sont - dans ma vision - non négociables.

Malgré cela, je pense avoir une capacité de raisonnement, une expérience, une force de travail et une efficacité pouvant amener quelque chose à un mouvement qui veut être différent, pragmatique, transparent et qui veut vraiment essayer de relancer une région, voire une communauté, qui en ont grandement besoin.

Dans ce but, je consacre une part de mon énergie à essayer de faire de la politique "autrement" en passant au dessus des clivages "gauche" et "droite", qui ne sont - dans notre monde moderne - plus des moteurs, mais bien des freins.

A lire également

Chaque soutien compte

Vous voulez passer à l'action sans savoir comment faire ?
Deux possibilités s'offrent à vous: